Il y a quelques mois, j’ai rencontré une femme.

Elle prenait des cours de shibari, un art ancestral permettant d’attacher et d’être attaché.

En quelques minutes, elle a démystifié pour moi cette discipline, loin des pratiques sadomasochistes que l’on peut aisément corréler au shibari.

Une esthétique particulière, ou les cordes s’enlacent autour d’un corps, a mi-chemin entre une robe de grand couturier et une camisole de force.

Elle m’a attaché.

Depuis je me plaît à dessiner des corps liés.

Mon premier tattoo shibari. Mais sans doute pas le dernier !

Shibari

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.